Autisme de bébé : Reconnaître les symptômes et les premiers signes

Quels sont les premiers signes de l’autisme ? C’est une question légitime pour tout parent ayant remarqué un comportement anormal chez leur enfant. En effet, l’autisme (ou le trouble du spectre de l'autisme) s’avère le plus connu des troubles du développement. Il est également lié à des anomalies d’origines anténatales ou neuro-développementales. Les enfants atteints d’autisme ont généralement des difficultés dans ces trois domaines : le langage et la communication, le comportement et les interactions sociales.

Certains enfants montrent des symptômes d’autisme dès le plus jeune âge. D’autres s’agrandissent normalement les premiers mois ou les premières années, puis deviennent agressifs ou perdent le langage qu’ils ont acquis. Pourtant, ces signes sont bien plus diversifiés et parfois assez difficiles à identifier. Parce que chaque enfant a un comportement unique, découvrez dans cet article les symptômes les plus courants.

Les symptômes et les premiers signes de l’autisme

En général, c’est difficile de connaître les premiers signes de l’autisme puisqu’il y a plusieurs troubles, en fonction de l’âge et la gravité. Il est à noter que l’autisme n’est pas une maladie mentale, mais un trouble du neuro-développement.

Les signes de l’autisme pour les enfants de 0 à 6 mois

  • L’enfant est trop calme ou trop excité
  • Il paraît craintif et préfère la solitude
  • N’exprime pas sa joie
  • Il semble avoir le regard vague ou fuyant
  • Absence de babillage ou vocalise peu
  • Présente un défaut de posture : bébé mou ou raide

Les signes de l’autisme pour les enfants de 6 à 12 mois

  • Votre enfant ne répond pas à son prénom
  • Il n’imite pas son entourage (faire « coucou », «bravo » ou « au revoir »)
  • Absence d’émotions quand il est séparé de vous ou il vous retrouve
  • Il ne vous tend pas ses bras quand vous allez le chercher
  • Très sensible aux modifications de l’environnement et n’apprécie pas les contacts physiques
  • L’enfant a du mal à fixer son regard voire évitement
  • Il babille peu

Les signes de l’autisme pour les enfants de 12 à 24 mois

  • Absence ou retard de langage
  • Il n’essaie même pas de faire des gestes (ne pointe pas du doigt et refuse de saluer)
  • Il paraît ignorer les autres et aime rester seul
  • Absence de réactions réjouies à l’arrivée des parents
  • L’enfant fait des mouvements inhabituels du corps : balancement ou battement rapide des mains

Les signes de l’autisme pour les enfants de plus de 2 ans

  • L’enfant ne s’intéresse aux autres enfants (il ne joue pas)
  • Absence d’intérêt de parler
  • Langage dont l’objet n’est pas de communiquer
  • Inversion pronominale (« tu » à la place du « je »)
  • Façon inhabituelle de parler : voix atone ou ton monocorde
  • Il ne supporte pas le moindre changement dans son environnement
  • Il a tendance à répéter tout ce que dit son entourage
  • Devient très agressif sans précaution
  • Il refuse certains aliments selon leur texture

Le rôle des parents

En réalité, le TSA étant un trouble neuro-développement permanent, cela s’aggrave avec le temps. Personne ne connait mieux votre enfant que vous. C’est votre vigilance et votre soutien de tous les jours qui vous permettront de découvrir certains comportements exceptionnels chez votre enfant. Si c’est le cas, vous devez dans un premier temps prendre rendez-vous avec votre médecin ou chez le pédiatre. Vous serez ensuite redirigés vers un professionnel de santé spécialisé de l’autisme de votre région.

Il est important que vous agissiez assez rapidement dès les premiers doutes de tendances autistiques. En effet, un dépistage permet une prise en charge et un meilleur accompagnement de l’enfant. Si le diagnostic se confirme, votre rôle de parents sera de soutenir votre enfant tout au long de sa croissance. Sachez qu’une personne autiste doit être accompagnée tout au long de sa vie.

À cause des difficultés liées aux troubles de l’autisme, les enfants autistes apprennent moins vite dans certains domaines. En tant que parents, vous pouvez mettre en place certains procédés afin de faciliter le développement des apprentissages. Que ce soit pour les parents ou pour l’enfant autiste lui-même, la vie quotidienne ressemble à un défi à relever. Il vous faut de la patience, de l’organisation pour accompagner votre enfant dès son plus jeune âge.

Vers quels professionnels de santé se tourner ?

Si votre enfant montre certains de ces symptômes cités dessus, n’hésitez pas à consulter un médecin. Pour obtenir un diagnostic, vous devez vous adresser à un médecin spécialiste. Vous pourrez surtout vous destiner aux professionnels de santé de votre entourage : médecin généraliste, pédiatre, neurologue, psychiatre… Ces professionnels vous guideront dans vos premières démarches.

Le médecin spécialiste évalue également le développement de votre enfant avec des consultations structurées ainsi que des tests psychométriques. À partir de ces observations, il fait appel à des professionnels (orthophoniste, psychomotricien, psychologue) qui vont compléter les examens dans leur domaine afin d’affiner le diagnostic.

Vous pourrez ainsi leur poser des questions, analyser leurs capacités d’écoute et leur bienveillance. Ensuite, vous comparez leurs honoraires, car certains vous feront payer le double du tarif normal, ce qui ne compense en rien à une garantie de qualité. Lors de votre recherche d’un spécialiste de l’autisme, vous pouvez faire recours à des associations spécialisées dans l’autisme ou au CRA dans votre ville  pour trouver un médecin dans le trouble du spectre de l’autisme.

Le dépistage pour repérer les signes ?

Il existe des outils de dépistage et d’évaluation qui sont conçus uniquement pour repérer les signes d’alerte chez les enfants autistes.

Voici les questionnaires disponibles en France :

  • Pour les enfants de 16 à 30 mois, M-Chat (Modified Check-list for Autism in Toddlers).
  • À l’âge de 4 ans, le questionnaire de communication sociale SCQ.
  • Chez l’adolescent sans trouble du développement intellectuel associé, les questionnaires AQ (Autism-spectrum Quotient), ASSQ (Autism Spectrum Screening Questionnaire) et SRS-2 (Social Responsiveness Scale).

Ces formulaires sont spécifiques de l’âge de la personne. En fait, le diagnostic précoce est essentiel à la prise en charge des enfants autistes afin de limiter le développement de sur-handicaps. Chaque test a pour but d’évaluer les compétences de communication, sociales et comportementales, en fonction de l’âge des candidats, enfants, adolescents ou adultes.

 

J'espère que cet article aura répondu à certaines de vos questions. N’hésitez pas à partager avec nous vos expériences en commentaire.

 

Offre "spécial lecteur"

Obtenez -30% sur toute la collection >>>Développement<<<

Profitez de cette magnifique offre avec le code ci-dessous :

EVEIL30

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré