La science prouve qu'on peut abuser de calins avec son bébé

Une étude récente montre que lorsqu'il s'agit de la croissance du cerveau, en particulier chez les prématurés, le fait de câliner son bébé dès le début et souvent, présente d'énormes avantages.

Bonne nouvelle pour nous tous qui ont cet ami ou ce membre de la famille qui aime nous gronder pour avoir "gâté" nos bébés en les tenant trop souvent dans ses bras. Selon un nouveau rapport, vous ne câlinerez jamais trop votre nouveau-né. En fait, le toucher est vital pour la croissance d'un bébé et présente des avantages assez importants pour le développement du cerveau.

Afin de voir comment ils réagissent au toucher, des chercheurs de l'Ohio ont étudié 125 prématurés et enfants nés à terme. Voici ce qu'ils ont découvert : les prématurés étaient plus susceptibles de présenter une diminution de leur réaction au toucher, que les enfants nés à terme. Et il était également plus probable que les prématurés étant sujets à plus de procédures médicales douloureuses aient une réaction moindre au toucher.

La fille d'une amie était prématuré, Elle a donc été d'abord attristé par cette nouvelle. Mais écoutez ça : Les bébés prématurés qui ont été davantage touchés par leurs parents et/ou les soignants de l'unité de soins intensifs néonatals ont en fait réagi plus fortement au toucher doux, que les bébés prématurés qui n'ont pas été touchés ou tenus aussi souvent. Je suppose que toutes les heures qu'elle a passées à bercer son nouveau-né dans la chaise à côté de sa couveuse chaque jour ont porté leurs fruits.

C'est la preuve qu'un toucher doux et attentionné favorise la croissance du cerveau, selon la chercheuse principale, le Dr Nathalie Maitre.

"S'assurer que les bébés prématurés reçoivent un toucher positif et réconfortant, comme des soins peau à peau par les parents, est essentiel pour aider leur cerveau à répondre à un toucher doux d'une manière similaire à celle des bébés qui ont vécu toute une grossesse dans le ventre de leur mère", a-t-elle expliqué. "Lorsque les parents ne peuvent pas le faire, les hôpitaux peuvent envisager de faire appel à des ergothérapeutes et à des kinésithérapeutes pour offrir une expérience de toucher soigneusement planifiée, qui manque parfois dans un cadre hospitalier".

Une idée brillante. Et en fait, le Dr Maitre et ses collègues développent actuellement de nouvelles façons de donner confiance à l'USIN (Unité de soins intensifs néonatals).

En attendant, allez-y et bercez votre bébé du plus profond de votre cœur, peu importe ce que dise les autres à ce sujet, car le toucher compte énormément.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré