Top

Rééducation périnéale après accouchement : quels sont les exercices pour le renforcer

Aujourd’hui, il est possible de réaliser une rééducation périnéale à domicile suite à un accouchement. Cependant, avant de vous lancer dans cette aventure, il est recommandé de consulter un spécialiste.

Ce dernier vérifie d’abord l’état de votre plancher pelvien. Il peut même proposer des séances de rééducation en cabinet. Ces séances vous permettent de prendre conscience de votre périnée pour vous lancer seule chez vous par la suite.

Les conséquences d’un périnée faible

Durant la grossesse, le périnée est l’organe le plus sollicité. Il est mis à rude épreuve durant les neuf mois. Les femmes rencontrent souvent des problèmes postpartum notamment l’incontinence urinaire. C’est pourquoi la rééducation du périnée devient une étape essentielle après l’accouchement.

Tout d’abord, le périnée se définit comme un ensemble de tissus qui forme le plancher pelvien. Cette région se trouve en dessous de la cavité abdominale. Chez l’homme comme chez la femme, le périnée se trouve entre le sexe et l’anus. Par contre, le périnée féminin assure le rôle de soutien des appareils génitaux et urinaires, mais aussi les voies digestives.

Le premier rôle du périnée consiste à assurer un équilibre constant malgré les pressions provenant de l’abdomen qu’il subit. Lorsque le périnée s’affaiblit, il provoque des problèmes d’incontinence chez la personne. Cette dernière peut être sujette à des fuites urinaires.

Après la grossesse, cet affaiblissement du périnée est plus accru. Il peut occasionner une descente d’organes ou même un prolapsus. C’est pourquoi vous devez prendre soin de ce muscle après votre accouchement. Cela réduit significativement les risques d’incontinence et d’apparition d’autres problèmes.

Pourquoi faire une rééducation du périnée après l’accouchement ?

Le périnée soutient tout votre ventre durant la grossesse. Il subit donc plus de pression qu’en temps normal durant cette période. C’est pourquoi des symptômes comme l’incontinence urinaire et anale surviennent chez les femmes. D’autres présentent même des gaz incontrôlés. Certaines souffrent aussi de problèmes au niveau des rapports sexuels.

Ces troubles demeurent un sujet tabou chez les femmes. Elles ont du mal à en parler suite à leur accouchement. Certaines femmes décident d’en parler, mais tardivement lorsqu’elles prennent conscience de l’ampleur du problème.

Comment éviter ces problèmes chez les femmes ?

Des études sérieuses ont démontré l’efficacité de la rééducation du périnée dans la prévention de l’incontinence urinaire. D’ailleurs, cette rééducation est remboursée par la sécurité sociale en France. Elle est directement prescrite après votre accouchement.

Rééduquer son périnée ?

Oui, mais quand ?

Vous vous posez cette question après avoir accouché. Sachez que les séances peuvent commencer entre 6 à 8 semaines après la naissance de votre bébé. Cela ne fait aucune distinction sur le mode d’accouchement. Le professionnel de santé vous prescrit souvent une dizaine de séances. Vous pouvez enchaîner trois séances par semaine selon votre disponibilité. Par la suite, vous pouvez continuer chez vous.

Une séance de rééducation du périnée chez le kinésithérapeute dure une demi-heure et ne doit pas dépasser les 40 minutes. Si vous êtes chez vous, il n'est pas recommandé de fatiguer votre périnée avec de longs exercices. Il est préférable d’entamer une petite séance quotidiennement.

Où se trouve le plancher pelvien

Le plancher pelvien est un ensemble de muscle qui se trouve en dessous du pubis jusqu’au coccyx.

Quelles sont les premières fonctions du plancher pelvien ?

  • Il soutient les organes pelviens, c’est-à-dire la vessie, l’utérus et l’anus.
  • Il participe à la stimulation de l’orgasme
  • Il favorise la continence des gaz, des selles et des urines
  • Il stabilise les muscles de l’abdomen du dos.

Avant de commencer un exercice, palpez d’abord votre périnée par la main. Lorsque vous le contrôlez, faites la différence entre le périnée qui décolle et qui pousse. Par ailleurs, vous pouvez mettre un doigt dans le vagin également. Si vous sentez que votre doigt est aspiré vers l’intérieur, cela signifie que la contraction est bien réalisée. Au contraire, lorsque vous sentez votre doigt expulsé, cela signifie que la contraction n’est pas bien faite.

Les exercices de Kegel

Le périnée est considéré comme un muscle tabou chez de nombreuses femmes. Pourtant, ce muscle affecte beaucoup la sexualité. Les statistiques révèlent que 30% des femmes seulement réussissent à le contracter de manière spontanée.

Les femmes prennent conscience de l’existence de ce muscle lors de leur première grossesse. C’est seulement face à l’incontinence urinaire qu’elles entendent parler de la rééducation du périnée.

Les premières études sérieuses sur la rééducation périnéale sont attribuées à Arnold Kegel, un gynécologue américain en 1948. L’exercice de Kegel comprend trois exercices faciles à réaliser chez soi.

Avant de commencer, prenez conscience de vos muscles pelviens dans un premier temps. Pour ce faire, imaginez-vous en train de faire vos besoins aux toilettes et de vous retenir tout d’un coup. Le muscle que vous contractez en faisant cette action est le périnée. Attention, il ne faut jamais faire ce geste lorsque vous avez la vessie pleine. Cela peut provoquer une infection urinaire. C’est pourquoi il est recommandé de vider sa vessie avant de commencer les exercices de rééducation du périnée.

Les exercices de Kegel peuvent être divisés en trois catégories :

La contraction maximale

Pour ce premier exercice, vous pouvez adopter plusieurs positions : la position couchée sur le dos avec les genoux fléchis, en tailleur, ou assise sur une chaise. Lorsque vous êtes en position, contractez les muscles pelviens à l’expiration. Maintenez cette position pendant cinq secondes tout en respirant puis relâchez.

Vous devez répéter cet exercice une dizaine de fois en alternant avec des pauses de 10 secondes. Ensuite, vous entamez trois séries espacées d’une pause d’une minute sachant qu’une série équivaut à dix contractions.

Vous pouvez faire cet exercice 5 jours par semaine en augmentant le temps de contraction si vous en avez la capacité.

La contraction rapide

Le deuxième exercice à faire est la contraction rapide. Vous pouvez réaliser l’exercice dans les mêmes positions que le précédent. Lorsque vous êtes en position, entamez une contraction rapide lorsque vous expirez.

Enchaînez une dizaine de contractions avant de faire une pause d’une minute. Faites trois séries de cet exercice à la même fréquence que le premier.

Le verrouillage périnéal

Ce dernier exercice fonctionnel permet de diminuer la pression sur le plancher pelvien. Pour ce faire, serrez les muscles de votre périnée puis toussez ou éternuez.

 

Et vous, connaissiez-vous ce muscle ?

J'espère que cet article vous aura éclairé sur le sujet. Vous savez ce que vous devrez faire après un accouchement.

N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous en commentaire.

 

Les derniers articles

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré